Débat-conférence avec Stéphane Houdet, n°1 mondial de tennis en fauteuil, médaille d’or aux JO de Rio.

petit-dej-s-houdet

Le 15 novembre 2016 3T Alumni organisait, dans les locaux de Meeschaert (banque spécialisée en gestion d’actifs), un débat-conférence autour de Stéphane Houdet, n°1 mondial de tennis handisport.

rio_medaille-08Déjà médaillé d’or aux Jeux paralympiques d’été de 2008 à Pékin et d’argent et de bronze aux Jeux paralympiques d’été de 2012 à Londres, notre champion français a ajouté à son palmarès une nouvelle médaille d’or, en double avec Nicolas Peifer, aux Jeux paralympiques d’été de 2016 à Rio.

Avec simplicité et humour, notre invité a retracé pour nous les étapes de son parcours hors norme, qui a révélé son extraordinaire capacité à rebondir et à exceller dans tout ce qu’il entreprend. Son accident de moto en 1996, qui lui a fait perdre l’usage de sa jambe gauche, a marqué un tel tournant dans sa vie qu’il considère même cet évènement comme une chance formidable pour lui. Sa manière de penser l’adversité comme constructive et sa capacité à créer du lien avec les autres en font aujourd’hui un exemple inspirant, qu’il met généreusement au service des autres, tant dans des actions menées avec des associations, que lors d’interventions en entreprise ou en aidant des militaires blessés à se reconstruire.

Déterminé à gommer la distinction entre handicapés et valides, il milite pour la réduction des catégories de handicap et le rapprochement dans les compétitions entre sport de haut niveau et handisport. Il est d’ailleurs le premier athlète handicapé à s’entraîner avec les valides et le même staff que celui de l’équipe de France de tennis. Lucide sur le dopage et les limites du dépistage, sur lesquels il a dressé un tableau sans complaisance, ce sportif de haut niveau illustre mieux que personne le fait qu’en matière de sport, le mental compte souvent plus que le matériel.

La présentation inspirante et teintée d’humanisme de cet éternel optimiste fut une vraie bouffée d’oxygène pour tous et la conférence s’est terminée bien après l’heure prévue tant les questions de l’assistance captivée étaient nombreuses.